Pages

30 décembre 2016

Bilan 2016

2016 a rimé avec année de merde pour moi. Je suis allée de désillusions en désillusions, dés qu’un côté de ma vie allait mieux, l’autre faisait des siennes.

Je vous préviens l’article qui suit ne sera pas que joie et bonheur et arc-en- ciel bien au contraire.


En 2016, j’ai pris conscience que personne n’est immortel. Que les journées passent et qu’on se rend pas forcément compte que les gens vieillissent, qu’ils ne seront pas toujours là après tout. Tout peut s’arrêter du jour au lendemain.


En 2016, j’ai appris que j’étais trop gentille. Rappelez-moi de faire attention la prochaine fois. Qu’à force de trop donner, de trop vouloir mettre quelqu’un en valeur, trop faire attention à son bonheur, j’ai oublié mon bonheur, j’ai oublié de penser à moi. Et aujourd’hui, c’est moi la pauvre idiote qui se retrouve seule au fond de son canapé à encore et toujours (et pour toujours ?) essayer de comprendre ce que j’ai fait de mal, ce que j’aurais pu faire de mieux (épargnez vous les longs discours, je saaaaaaaaaaaaaiiiiis..). A me demander si tout n'était pas que mensonge. Parce qu'à vrai dire ce jour-là, je n'ai pas perdu que mon compagnon, j'ai aussi perdu mon meilleur ami, mon confident, mon partenaire, mon comique, ma joie, mes espoirs, mes rêves, mon futur, mon ambition, .... désormais je ne suis plus que moi. Qui me lève le matin, qui bosse et qui me couche le soir.


En 2016, j’ai appris aussi qu’il ne fallait pas s’attacher aux gens, aux rencontres que l’on peut faire ici et là, parce que ce ne sont que des rencontres fortuites. Ce ne sont pas des gens que tu inviteras à ton mariage. Ça sera juste des gens qui seront des amis pour quelques jours, mois, semaines mais sur qui tu ne pourras pas compter une fois que les chemins s’éloignent un peu.


En 2016, j’ai appris qu’il fallait moins s’attacher au boulot, parce qu’après tout ce n’est qu’un boulot. Tu ne seras pas envoyé au Bahamas, même si tu rapportes le pactole à ton entreprise. Tu ne seras pas mieux traitée, même si tu fais en sorte d’aider tout le monde. Tu resteras la personne qui traite les dossiers et qui doit juste fermer sa bouche parce que tu râles trop (et que tu as une écriture de gamine).
 

En 2016, je n’ai pas eu de moments de repos, de moments extraordinaires. Je n’ai pas envie de me souvenir de cette année. Je n’ai pas de moment marquant (personnel) à graver parce que cette année je veux juste l’oublier et passer à autre chose. 2017 arrive bientôt et j’espère vraiment que certaines choses vont changer.



Certains vont encore dire que je fais mon calimero mais franchement si vous saviez…..

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire !